Ukemi solidaire, quand la chute est un succès.

Le 16 mars dernier un stage d’aïkido solidaire a été organisé par Pierre Fissier, un papa de l’Association, au profit de l’AFAO .

Pour rappel, « Ukemi signifie « recevoir avec le corps ». Dans la pratique de l’Aïkido, nous nous servons de cette terminologie sur le tatami pour évoquer les chutes et surtout notre capacité à nous protéger, à nous relâcher, à tomber puis nous relever. En occident, ces chutes sont généralement considérées par tous comme un signe de défaite ou de souffrance. Dans les arts martiaux japonais, la chute au contraire est un élément positif d’apprentissage. Comme l’échec, la chute sert principalement à dépasser la peur, à ne pas anticiper dans la crainte, à se relever pour repartir sur de meilleurs auspices.
Cet état d’esprit combatif est primordial pour nos petits dans le combat contre la maladie. Il accompagne ma famille et mon fils depuis longtemps et nous souhaitions le diffuser à toutes et tous lors de ce grand stage solidaire où débutants et vétérans sont bienvenus pour (re)découvrir l’Aïkido sous les signes positifs de la persévérance, de la bienveillance, du partage et de la générosité. »

Ces mots de Pierre Fissier, papa d’Adrien, ont été entendus, pour une belle mobilisation et 700 euros pour l’AFAO.

Merci à Pierre et Eléonore Fissier, au Dojot des Guillans à Montreuil, et à tous les participants.