Plastie gastrique

Une partie de l’estomac est utilisée pour réaliser un tube gastrique qui est ensuite basculé dans le thorax pour rétablir la continuité de l’œsophage. Cette technique semble assez fréquente au USA et en Australie et est pratiquée en France par quelques équipes chirurgicales. Le tube gastrique est édifié à partir  à partir de la grande courbure de l’estomac. Deux méthodes peuvent être utilisées : tube gastrique reverse ou isopéristaltique .

Confection d’un tube gastrique antiperistaltique (réverse)

Incision  de la partie inférieure de la grande courbure de l’estomacSuture de l’estomac et du tubegastrique
plastie3.jpg (31483 octets)plastie2.jpg (27467 octets)

 

Suture de la partie gastrique au cul de sac œsophagien supérieur
plastie1.jpg (24279 octets)

 

le.jpg (10553 octets)

Confection d’un tube gastrique isopéristaltique

Incision de la partie supérieure de la grande courbure de l’estomacSuture de l’estomac et du tube gastriqueSuture de la partie gastrique au cul de sac oesophagien supérieur
plastie9E.jpg (22266 octets)plastie6.jpg (19522 octets)plastie5.jpg (21069 octets)

le.jpg (10553 octets)

La vascularisation de la plastie gastrique ne pose pas de problèmes. La longue ligne de suture du tube gastrique peut être source de complications (des fuites surviennent dans 50 à 60 % des cas) et 25 % des patients présentent des sténoses entre la plastie gastrique et la partie supérieure de l’oesophage. Bien que dépourvu de péristaltisme, la plastie gastrique garde un certain tonus et ne se dilate pas.

Des reflux acides de la plastie  vers l’œsophage natif ont provoqué chez certains opérés, après plusieurs années,  des ulcérations voir l’apparition de cellules barrett (cellules pré cancéreuses) au niveau de l’œsophage natif (ancien cul de sac œsophagien supérieur).
La réalisation de  la plastie gastrique réduit le volume de l’estomac : après l’opération les enfants ne peuvent pas manger de grosses quantités et l’alimentation doit être fractionnée.

Références bibliographiques

Oesophageal replacement in children, L.Spitz, Pediatric Surgery  (1990) ; 2040-2043

L’œsophagoplastie par tube gastrique isopéristaltique chez l’enfant : une alternative au greffon colique, J.Borgon, M.Larroquet, M.Gruner, G.Audry.Department of Pediatric Surgery, Hopital d’Enfants Armand Trousseau, Réalités pédiatriques n° 45 Novembre 1999

Esophageal replacement in children by an isoperistaltic gastric tube: a 12-year experience, Borgnon J, Tounian P, Auber F, Larroquet M, Boeris Clemen F, Girardet JP, Audry GDepartment of Pediatric Surgery, Hopital d’Enfants Armand Trousseau, Pediatr Surg Int. 2004 Jul 9

Primary reversed gastric tube reconstruction in long gap esophageal atresia, McCollum Mo M, Rangel Sj S, Blair Gk G, Moss Rl R, Smith Bm B, Skarsgard Ed E., Pediatr Surg. 2003 Jun;38(6):957-62.

Gastric tube oesophagoplasty – A long term assessment, H.K. Goon. D.H. Cohen. A.W. Middeton, Kinderchirurgie 1985