La Course des Héros

Ensemble, luttons contre les malformations rares de l’œsophage en collectant des fonds pour la recherche

Depuis 2011, l’Association Française de l’Atrésie de l’Œsophage et ses Héros collecteurs participent à la Course des Héros pour récolter des fonds et financer la recherche sur l’atrésie de l’œsophage !

Annulation de la Course des Héros 2020 suite aux mesures de confinement liées au COVID-19

Exceptionnellement en 2020 et à cause des mesures de confinement liées au COVID-19, les courses initialement prévues à Bordeaux, Paris, Lyon et Nantes n’auront pas lieu. L’AFAO ne participera donc pas à en 2020 à ces courses solidaires.

.

Je veux devenir un Héro collecteur de l’AFAO en 2021

1. Dès la publication de l’événement « Course des Héros 2021 », inscrivez-vous et devenez Héro collecteur de l’AFAO (droits d’inscription 15 euros, reversés à l’AFAO)

2. Créez votre page de collecte (suivez les instructions suite à votre inscription)

3. Diffusez votre page de collecte au maximum sur vos réseaux (mail, facebook, twitter etc.) et récoltez un minimum de 250 euros auprès de votre réseau (famille, amis, collègues…) pour pouvoir participer à la course !

> La Course des Héros 2021 n’est pas encore programmée.

Et où va l’argent ?

En 2020, un nouveau projet de recherche financé :

Cellules souches pluripotentes induites dérivées de patients atteints d’atrésie de l’œsophage et de sujets sains pour déchiffrer les mécanismes de développement normal et anormal de l’œsophage et de la trachée

« Nous proposons de recourir à une technologie innovante qui fait appel à l’utilisation de cellules souches pluripotentes induites (iPSC) qui permettent, au laboratoire, d’obtenir des tissus de toute nature (de l’oesophage par exemple). L’obtention de ces tissus à partir des iPSC reproduit les étapes du développement des organes chez l’embryon et permet donc d’étudier les mécanismes à l’origine de l’atrésie de l’oesophage. Nous avons pu générer des cellules souches pluripotentes induites (iPSC) qui se sont différenciées en un épithélium oesophagien mature et en en cellules de trachée. Dans notre laboratoire, nous utilisons ces méthodes avec des cellules de sujets qui n’ont pas d’atrésie de l’oesophage et les comparons avec les cellules obtenues chez des sujets avec atrésie de l’oesophage afin de déterminer s’il y a des différences qui pourraient expliquer la malformation. Nous tentons également de « modéliser » dans une éprouvette les étapes de séparation du tube à l’origine de l’oesophage et de la trachée.

Nous pensons que ces méthodes nous permettront d’avancer dans la compréhension des mécanismes à l’origine de l’atrésie de l’oesophage et de mieux traiter les enfants. En effet, les cellules différenciées en oesophage au moyen de cette technique pourraient à terme être utilisées à des fins d’ingénierie tissulaire pour remplacer l’oesophage dans les cas où la chirurgie est impossible. »

Professeur Christophe Faure, Esophagus Development and Enginering Lab – Centre de Recherche CHU Sainte-Justine, Université de Montréal, Canada

 

Entreprise, pourquoi nous rejoindre ?

 

Pour plus d’informations, contactez-nous :

communication.afao@gmail.com / 06 68 62 82 37