(AEEH) Allocation d’éducation de l’enfant handicapé

L’AEEH (Allocation d’éducation de l’enfant handicapé) est une prestation familiale destinée à compenser en partie les frais supportés par toute personne ayant à sa charge une personne handicapée ou gravement malade.

Aucune condition de ressources n’est exigée.

L’AEEH comporte une allocation de base et des compléments. Les compléments sont versés lorsque la nature ou la gravité du handicap exige une dépense coûteuse.

Montants valables jusqu’au 31 décembre 2011

L’allocation de base s’élève à 126,41 € par mois et par enfant et les compléments se répartissent en 6 catégories qui s’échelonnent de 94,81 à 1060,17 Euros.

Les différents compléments sont destinés à compenser les surcoûts et les pertes financières des familles, liés aux problèmes de santé ou à l’handicap de l’enfant.

Montant du complément Montant de la majoration parent isolé
1ère catégorie :    94,81 €1ère catégorie : (pas de majoration)
2ème catégorie : 256,78 €2ème catégorie : 51,36 €
3ème catégorie : 363,44 €3ème catégorie : 71,11 €
4ème catégorie : 563,21 €4ème catégorie : 225,17 €
5ème catégorie : 719,80 €5ème catégorie : 288,38 €
6ème catégorie :1060,17 €6ème catégorie : 422,69 €

Comment obtenir l’AEEH ?

Pour percevoir l’AEEH, il faut déposer un dossier auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Le dossier est à demander à la MDPH.

Pour trouver votre MDPH : Maisons Départementales des personnes handicapées.

Le dossier est ensuite examiné par une commission. Si la Commission des droits et de l’autonomie au sein de la Maison départementale des personnes handicapées estime que l’état de votre enfant justifie l’allocation, elle fixe la durée de la période pour laquelle la décision est prise (entre un an et cinq ans). L’attribution de l’AEEH de base et de ses complèments éventuels ne fait pas obstacle au versement des prestations familiales.

L’allocation journalière de présence parentale peut être cumulée avec l’AEEH de base, mais pas avec son complèment ni avec la majoration de parent isolé